Texte de cadrage Thème 2 du CRINI

Responsables :   Joël BREMOND, Isabelle RICHARD

Ce thème a vocation à être à la fois multilingue et pluridisciplinaire. Il se propose d'accueillir des chercheurs et enseignants-chercheurs travaillant sur les langues et les cultures de différentes spécialités telles que le monde de l'entreprise, l'économie, les échanges internationaux,  le droit et la finance (sans que cette liste ne soit exhaustive).

Il vise ainsi à structurer une équipe dont les recherches porteront sur les variétés spécialisées de ces langues et sur les spécificités culturelles des domaines dont elles relèvent, selon des approches civilisationnelles, linguistiques, stylistiques, traductologiques ou didactiques, en se plaçant d'un point de vue tant synchronique que diachronique.

Cet axe permettra de nourrir la réflexion sur les identités culturelles et l'interculturalité en privilégiant une perspective comparatiste. Il pourra se décliner selon trois thématiques qui sont au cœur des interrogations des chercheurs dans le domaine des langues et cultures de spécialités :

-1. l'étude des cultures et des identités (nationales, mais aussi régionales ou ethniques, et même de groupes plus restreints, relevant du local, du sociétal, du socioprofessionnel, du genre, etc.) en relation avec les échanges économiques ;

-2. l'identification du spécialisé dans la langue et/ou une analyse de la structuration des cultures de spécialité à travers la langue ;

-3. une réflexion didactique sur l'enseignement-apprentissage de ces langues et cultures de spécialité.

-1. L'étude des cultures et des identités (nationales, mais aussi régionales ou ethniques, et même de groupes plus restreints) en relation avec les échanges économiques 

 

Un des objectifs est de poursuivre et d'approfondir des études déjà menées au sein du CRINI,  appliquées aux échanges économiques, au monde de l'entreprise et de l'économie mais avec un regard et une méthodologie relevant de la civilisation. Par-delà les aspects purement techniques, relevant davantage des sciences de gestion, il s'agit de privilégier le travail sur des sources en langues étrangères, effectué par des spécialistes des langues et des civilisations concernées, en intégrant une forte composante culturelle. Un effet collatéral souhaité est de renforcer l'adossement des filières Langues Etrangères Appliquées à une recherche spécifique.

Nous souhaitons nous attacher aux productions et aux produits dits « nationaux », « régionaux » ou même locaux, et l'on perçoit immédiatement que ces concepts sont propices à discussion et à polémique en fonction des contextes politiques spécifiques de chaque pays. Ces productions peuvent être identitaires, emblématiques ou traditionnelles. Elles peuvent être anciennes et préservées, ou bien réactivées et même réinventées dans le cadre d'un projet politique, culturel nationaliste/régionaliste ou même commercial. Elles peuvent être en lien avec des proclamations régionales/régionalistes, nationales/nationalistes, ou même ethniques (on pense aux revendications identitaires, territoriales ou économiques de certaines populations autochtones en Amérique, par exemple).

Les manifestations de fragmentation qui découlent de ces phénomènes induisent également, pour des produits à diffusion mondiale, des segmentations marketing spécifiques, pouvant relever de l'ethnomarketing, du ciblage local ou encore du marketing de genre. Il sera intéressant de les examiner sous l'angle de la civilisation, c'est-à-dire  en dépassant les aspects techniques et chiffrés, pour en analyser les composantes humaines, culturelles, sociales et politiques.

On pourra s'intéresser aux productions alimentaires (ou gastronomiques) caractéristiques de certains groupes humains, locaux, régionaux, nationaux, mais sans s'y limiter. D'autres productions, industrielles (par exemple textiles, avec, pour l'Espagne, les marques de groupes comme Inditex), artistiques (création, mode...) ou culturelles peuvent entrer dans le cadre proposé, de même que les langues (nationales, régionales) en tant que bien ou valeur économique ou en tant qu'outil au service du développement - économique entre autres - de tel ou tel groupe humain

L'ouverture à de multiples aires géographiques, politiques et culturelles, permettra également d'aborder les divers types d'organisation économique mis en place, qu'il s'agisse de clusters, de districts agro-industriels, des modalités d'organisation des grandes entreprises et du dialogue social, ou encore du recours à des modèles coopératifs. Ces derniers peuvent être traditionnels ou rechercher de nouvelles voies, en particulier pour s'adapter à l'instabilité financière mondiale actuelle, ou à des réappropriations collectives de moyens de production repris à des groupes étrangers ou multinationaux.

Dans un contexte marqué à la fois par de fortes aspirations locales et par une puissante tendance à la mondialisation, ces phénomènes pourront être étudiés soit dans leur composante locale soit sur une base comparatiste, ou encore selon des axes diachronique ou diatopique.

Il est prévu de donner une suite aux colloques déjà organisés dans le cadre du CRINI : « Made In. Identités nationales et emblèmes nationaux dans un espace marchand international » (Gloria Paganini & Emmanuelle Bousquet, 2006) et « Entreprise, cultures nationales et mondialisation » (Joël Brémond & Joël Massol, 2007). La publication « Productions et identités locales en contexte de mondialisation » (RIELMA, 2016, dir. Joël Brémond) a ouvert également des perspectives qui demandent à être élargies et approfondies. Dans cet esprit, un colloque international et interdisciplinaire, portant provisoirement le même intitulé « Productions et identités locales en contexte de mondialisation », se tiendra à la LFCE en juin 2018.

 

Eléments de bibliographie (1.) :

- BRADLEY, Keith y GELB, Alan, (1985) Cooperativas en Marcha. El caso Mondragón, Barcelona, Ariel S.A.

- BRÉMOND, Joël, (2011) Vignobles et vins de Rioja. Rencontre entre l'Ancien Monde et le Nouveau Monde ? 237 p. + photos, Editions Universitaires de Dijon.

- BRÉMOND, Joël, (2012) «  Le vin, objet d'échange ou marqueur identitaire ? Le cas des vins espagnols de Rioja », Synergie Roumanie, ISSN : 1841-8333, ISSN de l'édition en ligne : 2261 - 3463, N° 7,

http://ressources-cla.univ-fcomte.fr/gerflint/Roumanie7/bremond.pdf

Version imprimée (2012) : in Les langues de spécialité à la croisée des recherches et des cultures, éd. Monica Vlad, Mihaela Toader et Eugen Pavel, Synergies Roumanie, N° 7, Bucarest, Gerflint, p. 245-254.

- BRÉMOND, Joël, (2012) « Una mirada francesa sobre los vinos y viñedos de Rioja : ¿ realidad exótica o cultura diferente ? Estudio comparativo », in María Jesús Salinero Cascante y Elena González Fandos (Ed),  Vino y alimentación : estudios humanísticos y científicos, (Congreso nacional « El Vino y la alimentación en los albores del siglo XXI, CIVA), Logroño, Universidad de La Rioja, p. 17-32.

- BRÉMOND, Joël (coordinateur), COLLIN, Catherine, FORTINEAU-BRÉMOND, Chrystelle, QUINTIN, Hervé, (2014) Compter en langues étrangères. Du français vers l'anglais, l'espagnol et l'allemand. 257 p., Presses Universitaires de Rennes.

- BRÉMOND, Joël (coordinateur), (2015) Productions et identités locales en contexte de mondialisation, Cluj-Napoca, RIELMA (Revue Internationale en Langues Modernes Appliquées), Supplément thématique au numéro 8/2015, 211 p.

- CABALLÉ Anna, (2013) El feminismo en España : la lenta conquista de un derecho, Madrid, Cátedra.

- CARRACEDO, Orlando, (1984)  Economía Social Agraria, Bs. As., Depalma.

- CHAUVIN, P-M., (2010) Le marché des réputations. Une sociologie du monde des vins de Bordeaux, Bordeaux, Féret.

- DÁVILA MONTES, José, (2009) La traducción de la persuasión publicitaria, Edwin Mellen.

- ECO, Umberto, (2007) Dire presque la même chose, expériences de traduction, Paris : B. Grasset.

- ELZO, Javier, (2000) España 2000, entre el localismo y la globalidad, Madrid, SM Rdiciones.

- FOURNIÉ-CHABOCHE, Sylvie, HOUNNOUVI, Christian, (2012) « Les jeux sur les sonorités dans les slogans publicitaires : création, interprétation, traduction », in Esprit des mots et mots d'esprit, volume n° 38 des Cahiers du Cirhill, L'Harmattan, pp. 209-234.

- GODELIER, Eric, (2006) La culture d'entreprise, Paris, La Découverte.

- GRIN, F. (2010).  Economics, in J. Fishman and O. García (eds.), Handbook of Language and Ethnic Identity. Disciplinary and Regional Perspectives, Vol. 1. Oxford: Oxford University Press, 70-88 (revised and updated version of "Economics", in Fishman, J. (ed.), 1999, Handbook of Language and Ethnic Identity. Oxford: Oxford University Press, 9-24).

- HOFSTEDE, Geert, (1987) Les différences culturelles dans le management, Paris, Etudes d'organisation.

- HUGUES Sylvaine (coord.), (2013) Commerces et traduction, Actes du Colloque international 27-29 novembre 2008, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Paris : Presses Universitaires de Paris Ouest.

- IRIBARNE ? Philippe d', (1998) et al. Culture et mondialisation. Gérer par-delà les frontières, Paris, Seuil.

- TOADER, Mihaela, (2008) Le français de la communication professionnelle, Cluj-Napoca, Risoprint.

- VALDÉS RODRÍGUEZ, Cristina, (2004) La traducción publicitaria: comunicación y cultura, Universitat de Valencia.

 

-2. L'identification du spécialisé dans la langue et/ou une analyse de la structuration des cultures de spécialité à travers la langue 

Les langues et cultures de spécialités sont par essence à l'interface d'une langue et d'un domaine spécialisé (comme le droit, la finance, l'économie...). C'est pourquoi on pourra retenir la définition proposée par l'atelier ASP (Anglais de Spécialité) lors du Congrès de la Société des Anglicistes de l'Enseignement Supérieur (SAES) en 2010 selon laquelle « une langue de spécialité est l'expression du spécialisé dans une langue ». Une langue de spécialité n'est donc pas une « langue à part », ni un « sous-système », mais fonctionne selon le même système linguistique que la langue non spécialisée (Lerat, 1995 : 40). Ainsi, si l'on prend le cas de la langue juridique, on remarquera en anglais un recours très fréquent aux structures impersonnelles, ou encore un emploi particulier des auxiliaires de mode par rapport à l'anglais général. Il n'existe donc pas de « grammaire du droit », ni de « syntaxe du droit » (Sourioux & Lerat, 1975 : 44) mais plutôt un suremploi ou un sous-emploi de certaines tournures par rapport à la langue non spécialisée afin de servir les objectifs communicationnels de la langue spécialisée. Le lexique reflète la même porosité que la grammaire entre langue générale et langue spécialisée, car il est fréquent que le lexique spécialisé soit utilisé dans la langue non spécialisée, voire dans une langue exprimant une autre spécialité, avec des effets de sens soit similaires, soit distincts, parfois étendus, parfois resserrés. Ainsi, en droit, la portée juridique d'une lexie (ou unité lexicale) est directement liée à la définition de ce qu'est un « message juridique », c'est-à-dire un message produisant des effets en droit, ou permettant l'application du droit. La spécialisation n'est donc pas portée systématiquement par la lexie, mais par le contexte et/ou la situation dans laquelle elle est employée. Ces remarques impliquent que la polysémie est inévitable : polysémie interne lorsqu'une lexie spécialisée possède plusieurs effets de sens au sein d'un domaine spécialisé, polysémie externe lorsqu'une lexie est utilisée dans plusieurs domaines (y compris le domaine non spécialisé exprimé par la langue générale). Ainsi, pour reprendre le cas du droit, une lexie juridique peut se définir comme ayant « au moins un sens juridique » (Cornu, 2005 : 14). Lorsque l'on traduit, il convient donc de prendre en compte non seulement les caractéristiques spécifiques des deux langues de spécialité en jeu, mais également de connaître les domaines de spécialité concernés, de manière à être à même de décoder le message (étape sémasiologique), puis de l'encoder correctement (étape onomasiologique). Or, si certains domaines tendent vers l'universalité (on peut penser aux domaines scientifiques par exemple), d'autres tendent vers le spécifique (comme le droit).

Les axes de recherche de la deuxième thématique pourront ainsi donner lieu à des études portant sur l'identification de ce « qui prédispose a priori les LSP à être civilisationnellement riches ou pauvres » (Van der Yeught, 2012 : 20), le caractère universel de certaines cultures spécialisées par opposition au caractère fortement national d'autres, leur potentiel d'hybridation, les genres en langues de spécialités (Swales 1990), les apports de la linguistique générale aux domaines spécialisés (linguistique de corpus, théories de l'énonciation etc.), le lexique spécialisé, la terminologie, la simplification des langues de spécialité, les œuvres de fiction spécialisée, ou encore la question de l'interculturalité en traduction spécialisée.

 

Eléments de bibliographie (2.) :

- CORNU, Gérard, (2005). Linguistique juridique. Paris : Montchrestien [1990].

- GEMAR, Jean-Claude et KASIRER, Nicholas (2005) Jurilinguistique/tics : entre langues et droits/Between Law and Language. Bruxelles : Bruylant & Montréal : Éditions Thémis.

- GUIRAUD, Pierre, (1978) Les mots savants. Paris : PUF.

- LADMIRAL, Jean-René, (2014) Sourciers ou ciblistes. Paris : Les Belles Lettres.

- LERAT, Pierre, (1995) Les langues spécialisées. Paris : PUF.

- LERAT, Pierre, (1997) « Approches linguistiques des langues spécialisées », ASp 15-18, 1-10.

- MORETEAU, Olivier, (2009) « Les frontières de la langue et du droit : vers une méthodologie de la traduction juridique », Revue internationale de droit comparé, n°4, 695-713.

- MOUNIN Georges, (1955) Les Belles infidèles. Paris : Cahiers du Sud.

- PETIT, Michel et ISANI, Shaeda (dir.), (2004) Aspects de la fiction à substrat professionnel. Bordeaux : EA 2025, Université Victor Segalen Bordeaux 2.

- RICHARD, Isabelle, (2016) Comparative Law and Legal Translation: Should Cultural Boundaries Be Crossed? in Alexis Albarian & Olivier Moréteau (dir.) Le Droit Comparé Et.../ Comparative Law And... Aix-en-Provence: PUAM, 459-472.

- RICHARD, Isabelle, (2015b) : « Tautologies en anglais juridique : termes atypiques au service du droit », in Resche Catherine (dir.) Terminologie et domaines spécialisés : approches plurielles, Paris : Classiques Garnier, 101-124.

- RICHARD, Isabelle, (2015a) : « Le Common Law est une femme... et quelle femme ! », Miranda, n° spécial Le masculin, le féminin, définitions fluctuantes, http://miranda.revues.org/?lang=fr.

- RICHARD, Isabelle, (2014) : « Metaphors in Law : Let Us Keep Them ! », in Jamet Denis (dir.), La métaphore/Metaphors, Lexis n°8, http://lexis.univ-lyon3.fr/spip.php?article196, 103-122.

- RICHARD, Isabelle, (2012) « La fidélité en traduction juridique : stratégies de traduction, de l'anglais vers le français, de vrais et faux amis », in Wagner Anne (dir.), International Journal for the Semiotics of Law/Revue internationale de sémiotique juridique, vol. 26, n°3, Berlin : Springer, http://link.springer.com/article/10.1007%2Fs11196-012-9279-4?LI=true, 651-671.

- ARCEVIC, Susan, (1985) Translation of culture-bound termAr helennelle,is verp://miénéral. Il n'existe donc pas de «eoducti, Edit?for nd 1955) SOURIOUX>SourciLoteme: 44) m Approches l7les.

- LERAT, Pierre, (1997) uellspringer.com/articsaess y vi

-f /p stinbsp;-f s-saes/http://link.springer.com/articsaess y vi

-f /p stinbsp;-f s-saes/- AR e, (1997) uETT) , se. Un intintiers duCamn lage:uCamn lage).

- HOFSRÍGUEZ, CristN DER YEUGHeda (dir.élité eel /ais, de vat probx sts avec unte liste nhumascripspécia J. Fisme thémasiques Garnier, 101Opvé,.

Ce thème a vocatiche__lify;"> f -wvg> :obxldatictiqUe sur l'enseignement-apprentissage de ces langues et cultures de spécialité.

="text-alidiv clgn: justify;">

Ce thème a vocatiEations régil la deuxiè en lang par récifi cœur des i,titre à 2,tures de différ à travers la langue&nbs soit dans leus d'ocaraclisation, c'est-à-nement-appde les disra tendent verines dee et rganisaprur des i,sage de ces langues et culturees de dif- à travers la langue&nbgner ue géntion etalisées& s'agit de pur lns le mest-à-nement-appées »,, théories d,s vins théories d,spsynguithéories d,sme thématns rc>, Micialité, les œ > ent ctifs sagvicultrques&nbie (2.)&ne ouealisris, Etud ParOFSu i,sage de ces langues et cult.ols deonal d'aubsp;:naire. Il se prégionali du s d'atprima;Madea réflexiones Lèresionnelles, lins vesser auw and Lfondir des ét sur les varile cadre vticaractèrit, < s d'atprima les slo>, Paris :naire.nt l'aement-appées ».lgn: aux productionurs divilntissqueur «s de dif- à travers la langue&nbCE enntissasp;grn domaine aement-appées »- à travers la langue&nbs cultses&nbs ouuaris&nifiques des deux langues de sp.lgn:Dl'identificatsoit dan les domains leuI,  les sloduction jurid i,sage de ces l, moins l'>, Parisla situinsâ>, éd. es : im Amériquous danse purtud;a les slo>, générale aux domaines l'énonc s doma prédispononc&ques dengues et culturula termind. Moniprovx strique de corpusoux coes, ou encos LSfa es etelon parti ans en lansI,&nbsappropridomailislonneit. Limation csris, Et'rc>, Micialité, les œ;a les spurtud, le les identitécialiique rourrtainsi donner lième thémat réflexiohniqueeurs et enseignants-chercheugues et les culturesontexte de apoca, Risoprinsu permravaillantnéralire. Il culturess dans le man/Betweetités (nati,sage de ces l atio de e, des segtelles qunbsp;».lgn:Enfanteunec des ourioè en langx product etct rgan peut p doma prédi.ner lieu Etsage de ces langues et culturees de dif- à travers la langue&nb:sp;»sémappationnp dos, pous, en se pnels ou-dosaxpriris, Etud ParOFSu i,sngues et cultuIl cultu'rc>, Micialité-713rrés de spédisu droi? Qualis à ide laflexese de clutes politiques spécifiquesd. Monibesoile domangues a.)&ne oour on seuoca, Risos portée ? ,nue cedsoit exlasiolou lexieb>ner lieuu-dopéciribufiqueomique entre autançairidrd et domangues a.)&n? t-alidiv clgn: gn: he__lify;"> f -wvg> :obxldatihie (2.) :

Ce thèm - BERComptJ.-C., GRAVÉes !&nbsNTraY-COMB trad.Pcs, i in rangerultur Madicdelep>- ngvesro- BOULTON,Olivi&nbsTYNE, H.Metapho. Dl'idocu(2.)&nirihs ett xpononc&:omiqs. Unec&ques dengues et cultur qunbsp;».sitaires Didilore>ro- ELLItraR.es ling. SLAdroie. Un es

- HOFSre>ro- ELLItraR.esent3g. Task-Ba of ntityTeach ng Shouldp>- ngsity Pre ss, 9-24).

- HOFSe>ro- GLEDHILLLes jeuxophrgies KUBLJuril. and Le. «sWharane aux domaco>, PaaUnec&b007% icemenshpw/ReSà e sp r ês?bCE eASpUNINCEVI-95. <m/articasp>.

-4804>e>ro- JEOFFRION,Os jeux ChrMTraOUYEUX eA., STARK (19R., NTraY-COMB tr J. FisM.-F.,Metapho. "From l n'existe /i> iPsp;:naire /i> :ation z07% .

-Ss id.)&' Rt, u ionalangerultulep>- ngvw/ReDeue en ngvPsp;:naire / eés de ifsaionsonaire / nk.springer.com/artic-de-adidf Gon.1119doi/full279-4?80/07908318.taph.8877e_- AR>e>ro- McALLItTJuriJ., NTraY-COMB trsM.-F.,M: 44) STARK (-PERRETraR.esen12sp; 'dentdisc ionalihsrir - ngv Pagéne ifsaiF le h .

de neA. ShehadehM: 44) C.ariambealimge anTask-ba of angerultuteach ng ifsw/R de angerultuécifiqs:/i>se. Un vert de ces p( ro- McALLItTJuriJe mocia J. FisBELAN,OS.Metapho. oritais, de vat is également deLEAherches et des cultunbsp;: ap: les identtu'rc>, Micialiula terminologie, la sbCE eASp [EN° 7,<]pring66aract4. <v-nantes.fr/siteasp>.

-456_0001"> nk.springer.com/articasp>.

-456_- AR>e>ro- NTraY-COMB trad.-Pcs, ro- NTraY-COMB tradurciPaul&nbsNTraY-COMB traM.-F. ciblistori s en la.nt l'mitant se prégionali: moinsntoà di modetion etc.,aprur des i estciraionus»p; Olblemeoth-Ti/i> , Dags. uet, 200va-Méte Hennig (HrsgDLEPsp;:naire /i> l n'exingeactc.:ues Modernes A/i>se. Un s xford Un ro- SARRÉesCédr-c ea J. FisWHYTE,OS.MetapLe. «si>se. Un ots SPuteach ng es- ngv999, le h hg> rgieduc les :omeue en ngvvue c/ces, ouonal SPuaement-csbCE eASp [EN° 7,<]pr69 <v-nantes.fr/siteasp>.

-483_0001"> nk.springer.com/articasp>.

-483_- AR>e>ro- STARK (-PERRETraRebec- VAMcALLItTJuriJ., BELAN,OS.Mur HUONGeLE NGOanT.et ident«sAParis ngvuue rg veratcoes id.)re vtire autifsaivirte / o y r/ge cct rgaCE eRe thématntaprur des ilogdag en se ptés (Swales 1990), les ap [EN° 7,<]prUniveXXXIVculin2, <v-nantes.fr/siteapliut>.

-518_0001"> nk.springer.com/articapliut>.

-518_- AR>e>ro- STARK (-PERRETraRebec- uet, 20NTraY-COMB traM.-F. ciblLe. I vert de ng enbsp;:nairebldePagéne ifsaiu

-999, C'est ntityro- SWAL trad.M.es lire. Gciaation dis.icemenshp; Oacadntecves

- HOFSR>ro- WRAY,Oliiss p(a com.i u decs : B sh ngvvue in Alexis i J. Fisty Press, 9-24).

- HOFSre>ro gn: gn: